vendredi 27 novembre 2015

Harcellement

Toujours et encore.

Je suis provoqué publiquement alors que j'attends pour payer aux caisses: "on l'a eu".

Lorsqu'une personne dit cela en ma présence j'en déduis que j'ai été victime d'une embuscade, d'une machination. Cela m'encourage aussi à penser que je suis l'objet d'une attention particulière destinée à me faire tomber.

J'avais déjà remarqué  qu'ayant  décidé une surveillance destinée à me faire tomber et n'ayant rien trouvé ils ont décidé un matraquage permanent, un harcèlement constant en utilisant en autre l'atteinte à la vie privée et la diffamation.

Tous les jours y compris au travail je dois supporter des gens qui se conduisent de manière odieuse.

Cela fait 20 ans que cela dure.

Certains pour corser l'effet ajoutent qu'ils sont communistes.

Qu'est ce  que cela a du être lorsqu'ils étaient majoritaires?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire