dimanche 7 décembre 2014

L'intelligence et la vie

C'est encore avec une certaine auto-dérision que je singe le titre d'un livre de notre cher président puisque vous pouvez comparer ma présente situation avec la sienne.

Je ne connais pas beaucoup de moyen de mesurer d'une manière la plus "scientifique" possible l'intelligence à part le QI. Pour ceux que cela intéresse le livre de Victor Serebriakoff   "A Mensa analysis & history"  1965 peut-être un point de départ. D'autre référence de bouquins  seraient les bien venues dans ce blog.

A 54 ans il y a plusieurs questions que j'aurais aimer étudier en détails mais sur lesquelles je me suis fait quelques opinions.

-- A quoi sert l'intelligence?  
-- Quel est le rapport entre intelligence et mémoire?
-- Comment l'intelligence collabore avec l'expérience?
-- Dans quel domaine l'intelligence est-elle la plus utile?
-- Quel rapport entre intelligence et réussite sociale ou professionnelle?
-- Que doit on espérer de son intelligence dans la vie?  
-- Quel est le rapport entre intelligence et hasard?

Si on site en exemple des hommes remarquables j'ai appris que l'on doit faire preuve de prudence.
En effet en se référent à un nombre limité de grands homme on risque d'expliquer leur réussites par leurs qualités alors qu'elle serait plutôt le fruit du hasard. Certains le savent, y compris dans le domaine de la science. Ils ont certainement de grandes qualité parfois dans un domaine très restreint et ces qualité se sont révélées suffisantes et même nécessaire dans certaines circonstances. 

Mais il arrive que ces grands hommes  se trompent entièrement sur la cause de leur réussite et continue quand même dans la même voix puisque cela réussit....... sans savoir qu'ils ont eu la baraqua! Par exemple l'utilisation du LSD et de la cocaïne ne fait pas partie des conseils à donner même si de grands  hommes l'on utilisé assez fréquemment. Le risque est-il justifié? Pour en avoir une idée il faudrait faire des statistiques. Est-je plus de chance de réussir en me droguant ou en me dopant? J'aurais certainement plus de chance de devenir un malade mental ou de mourir plus tôt que mon heure. Mais il peut-y avoir une certaine dépendance psychologiques à certaine croyances: des quasis superstitions. Ne pouvant expliquer ma réussite mais m'étant battus et ayant travaillé de toute mes forces c'est bien à cause de mes qualités que j'ai réussit! Cela est nécessaire pour ma tranquillité d'esprit! Pour le rôle du hasard dans la vie  le livre "Foolled by randomness" de  Nicholas Taleb est aussi intéressant.  

Il a y eu souvent dans mon éducation -à une certaine époque du moins- une méprise de la mémoire face à l'intelligence. Montaigne paraît-il n'avait pas une bonne mémoire. J'ai entendu dire que Einstein avait du mal à mémoriser. Peut-être ce qu'il ne l'intéressait pas. Sans bonne mémoire peut-on espérer faire de bonnes études? Dans quel domaine? J'aimerai bien connaitre la relation entre mémoire et intelligence. On peut schématiser et penser que a force d'entraîner purement sa mémoire on oublie de raisonner. Et peut-être est-ce un bon choix que de bien entraîner sa mémoire si on est pas très intelligent. Doit-on pour autant favoriser le raisonnement et l'inventivité si on est intelligent? Les pédagogues ont peut-être déjà certaines réponses. 

On pourrait même poursuivre jusqu'à l'écroulement complet de cette réflexion en trouvant que des gens pas très intelligents et pas très cultivés ont réussit là ou on ne les attendait pas. Le hasard étant le seul responsable. Une autre croyance extrêmes qui pourrait donner naissance à une religion amusante! Le film  de Baseball "Le Stratège" avec Brat Pit est aussi une réflexion intéressante sur le hasard et la superstition.

Voilà encore d'autre question qui m'intéresse: dans combien de cas lorsque je prends une décision dans la vie fais-je appel à mon raisonnement ou à mon expérience ou même au hasard en utilisant par exemple des arguments fallacieux. Lorsque je choisi une voiture est-je vraiment une preuve quasi scientifique que c'est le meilleurs choix?  Les publicistes semblent avoir une réponse assez claire à ce problème. Un voiture peut-être revendu mais si je choisi une femme dois je me baser sur les statistiques de divorce? J'ai l'impression que beaucoup de gens surévaluent l'importance de l'intelligence dans la vie. Pour moi il n'est tout simplement pas possible de peser à chaque cas la meilleurs décision, on est obliger d'utiliser des réponses toutes faites et dans le meilleurs des cas  qui sont le fruit d'expérience passé qui on étés analysés, synthétisés et simplifiées pour satisfaire le plus grand nombre possible.  

Dans certain cas vous verrez des gens se révolter contre des gens intelligents qui sont sur le point de prendre des décision  originales. Ceux qui n'ont pu être arrêté conduiront dans certains cas à des désastres.Lorsqu'un grands nombre de gens sont en jeux il est difficile d'attribuer une importance relatives à chaque causes possibles du désastre. Parfois la solution semblait raisonnable. Néanmoins je pense que l'intelligence est aussi un paris. Tant que l'on a pas testé cela reste un paris. J'ai entendu dire que dans la recherche beaucoup de paris sont faits mais que assez peux sont réussit. Ce qui est évoqué dans le livre sur Menza c'est qu'il il faudrait mieux réserver les plus intelligents à  la recherche.   

A suivre et a remodeler et compléter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire