dimanche 27 février 2011

Science et vulgarisation.

Là encore j'enfonce une porte ouverte, pourtant aujourd'hui les scientifiques ont du mal à trouver du personel pour prendre la relève.
J'ai quelque fois assité à des séances de vulgarisation et constaté que -pour probablement suciter des vocations- certain scientifiques n'hésitaient pas a exposer des chiffres astronomiques et les résutats époustouflants des théories dans le but d'impressioner l'assistance.
J'aurais parfois préféré que l'on m'exposes des faits enigmatiques qui suciste la curiosité et j'aurais été probablement beaucoup plus impressioné si l'orateur avait porté une belle mini-juppe couvrant partiellemt de très belles jambes! Dommage que les hommes pardonnent rarement aux femmes d'être à la fois belles, intelligentes et cultivées.
Les vulgarisateurs devraient peut-être cibler le public qu'ils cherchent à toucher. Les étudiants dont la vocation sera basée sur la curiosité et le grand public qui doit comprendre l'importance des chercheurs et des crédits qu'ils leur sont octroyés.
Les chercheurs utilisent-ils des experts en communication, ont-ils étudié l'impact de leur campagne de communication dans le but de l'améliorer?
Autrement dit il faudrait peut-être éviter de présenter aux étudiants qu'ils prospectent des résultats qu'ils sont cencé trouver eux même et suciter discrètement le pur plaisir de la découverte même humble, même si c'est une redécouverte. Etudier les méchanismes psychologiques utilisés dans la publicité. Même les gens intelligents sont influencés par la pub, le sexe et l'humour.
Pour l'étude de l'impact on pourrait peut-être utiliser une bibliothèque avec des ouvrages non scolaires parlant des théories qui ont été évoquées, des club ayant pour thème la science et techniques scientifiques ou même proposer des abonements à des sites internet.Ains on pourrait controller les variations de fréquentation en liaison avec les séances de vulgarisation. Ces sites internet pourraient aussi continuer à influencer et encourager les participants par de la publicité adapté à cet effet. Sans compter que ces outils d'analyse pourraient permettre des faire une préselection de candidats qui pourraient être l'objet - en collaboration avec les professeurs - d'un traitement spécial.
Finallement je vais me laisser aller complètement pour rire : pourquoi ne pas utiliser une bonne séance d'hypnose pendant les séances de vulgarisation pour les persuader malgré les moyens mis à disposition et les perspectives de salaire des chercheurs en France?

On m'a souvent reproché d'avoir quitté l'école, j'estime avoir le droit de répondre de la manière la plus constructive possible en faisant un inventaire de ce qui déjà été tenté - peut-être ailleur - depuis mes dernières séances de vulgarisation ( j'ai 50 ans).

Science et modéllisation.

Voila un sujet avec lequel je risque fortement d'être grotesque.
Pour deux raisons: je risque fortement de dire de grosses conneries et ou d'enfoncer des portes ouvertes.
Il y en a qui vont croire que je me prends pour Einstein!
Tant pis, j'enfonçe la porte ouverte et j'en profite pour dire quelque conneries!

La lumière conserve la même vitesse quelque soit la vitesse de l'objet qui l'emet. Cela me fait penser à un caillou que je jette dans l'eau. Que mon bateau soit immobile ou en route les cercles concentriques qui seront émis par le caillou (bien que je ne l'ai pas mesuré) s'éloigneront du point d'impact à la même vitesse dans les deux cas.Je constate que c'est l'eau qui supporte les vaguelettes, mais alors, comment la lumière arrive-t-elle à se propager dans le vide? C'est peut-être que le vide ne l'est pas. Si le photon peut être dévié par la gravité on doit pouvoir considérer qu'il a une masse et que c'est un forme de matière.
Il se pourrait donc que la matière normale soit - comme le photon- qu'une vaguelette. On peut aussi se demander quelle est la nature du vide qui ne l'est pas. Est-il aussi en mouvement? As-t-il une densité, une masse?
Comment structurer la connaissance pour éliminer les confusions? Peut-on trouver une autre model qui soit plus simple?
La seule expérience de modéllisation que j'ai c'est de construire des progammes. J'ai constaté que si je me trompe en choisissant les briques de base alors je n'arrive pas à dévelloper de manière simple le programme Parceque j'ai fais des confusions en regroupant des concepts différents dans une même sous programme.

Là je pousse beaucoup et j'espère que je ne vais pas m'auto intoxiquer! Mais ça n'a pas d'importance vu le métier que j'exerce.

mardi 22 février 2011

Les animateurs

Le problème avec les animateurs c'est qu'ils ont l'instinct de ce que les gens sont près à gober. Certain -par plaisir- ne peuvent s'empécher d'explorer les limites du jeu . Il peux même arriver qu'un animateur s'intoxique lui même, comme un acteur qui se prend à son rôle. Lorsqu'ils sont très bon cela peut aller très loin avec parfois des conséquences catastrophiques à court terme et à long terme.
Ce que je veux dire -entre autres choses- c'est qu'il faut se méfier du caratère éventuellement démagogique des décisions prises par des animateurs même s'ils peuvent avoir de bonnes aptitudes à évalluer ce que les gens sont près à accepter.

mercredi 9 février 2011

intentions

Il y a tellement de domaines dont j'aimerais parler. Je ne m'interdirai pas d'aborder ceux que je connais très mal et donc de prendre le gros risque de me ridiculiser. Tant pis si les malveillants --et il y en a toujours -- l'utilisent à mes dépend.
J'aimerai parler de technique, d'économie, de science, de politique, de la Bretagne, peut-être même de sexe.
J'aimerai éviter d'être trop grotesque (sauf pour faire rire).
Lors d'un entretient un recruteur m'a demandé de manière provocante "Est-ce qu'on vous a déjà traité de con?" et j'ai répondu l'oeil narquois: "En règle générale on est le dernier à le savoir".
C'est le dilemm éternel: vaut-il mieux être traité de con ou pris pour un con?
Les deux mon général!
C'est à mon avis l'utilité du blog quand on est pas directeur financier et j'espère bien que les gens n' hésiteront pas à répondre et à corriger.

Ouverture

Je cherche un moyen de partager facilement mes idées sur le net.
Est-ce le bon support? J'ai utilisé le buzz de gmail pour publier mes besoins de produits de consommation.

Pratiquer pour trouver la réponse.
Je me demande si le moteur de recherche peux me permettre de rechercher certaine catégories d'informations dans mon blog. Je compte sur le moteur de recherche.
On verra.
En tout cas la création a été rapide.