samedi 5 décembre 2020

Le big Bang

Toujours dans l'esprit de ce Blog qui est d'aborder des sujets largement au dessus de mes compétences et d'émettre des avis et des hypothèses. C'est peut-être un moyen de compenser le fait que je suis devenu une sorte de raté. En tout cas cela en serait la  preuve! Je fais de la concurrence déloyale aux journalistes d'investigation scientifique. Il faut bien rire un peu.  

Le big bang pourrait donc être juste un événement qui a propagé une réaction dans l'espace comme un catalyseur provoquerait une explosion dans un gaz. Quel est d'ailleurs le role du catalyseur dans la propagation. Une simple source d'énergie  aurait-elle pu aussi déclencher l'évènement? Cet événement pourrait être de la classe de ceux qui ont peux de chance d'arriver même pendant une duré de l'ordre de  l'age de l'univers. Il faudrait aussi savoir le nombre de lieu ou il pourrait arriver.

Si on semble connaître a peu près ce qui c'est passé après l'explosion primordiale grace à l'observation des astres notamment  la création par les étoile de la matière complexe (des élément autre que l'hydrogène). Je n'ai pas entendu parler d'une manière intelligible par le profane de ce qui c'est passé dans les première secondes.

J'ai plusieurs hypothèses simples qui me viennent à l'esprit:

-- plus l'atome  est complexe (plus l'atome est lourd) moins il a une vie longue ( il finira par se désintégrer ). Mais je ne distingue pas ce qui constitue le noyau de l'atome. 

-- le vide n'est pa vide mais contient ce qui existait avant le big bang et est donc capable de fabriquer de la matière. Ou il est une forme transformée ou appauvris de ce qui existait avant le big bang.

-- la matière ,lorsqu'elle se déplace, transforme en fait le vide, comme si elle se reconstruisait. Ce processus de reconstruction a une limite qui est la vitesse de la lumière.

-- Lorsqu'on observe certaine particules on ne fait que provoquer leur création. Ce qui se passe derrière n'apparaît pas soit parce que l'on a pas les instruments d'observation nécessaires soit parce que l'on est pas capable d'analyser la complexité des données. Est-ce que l'on peut imaginer une physique dont le mécanisme de base se libère du concept de particule. 

Il faudrait que je fasses des recherches pour savoir si de telles affirmations peuvent plus aux moins coller à ce qui a été déjà trouvé. Mais si rien ne semble coller alors elle démontre l'impossibilité d'avancer en se rattachant à des concepts communs. Bien qu'une meilleur connaissance du sujet pourrait permettre d'émettre des hypothèses de base plus fondées. Pourtant on devrait pouvoir organiser la connaissance en définissant des structures. A partir d'hypothèses de base on pourrait définir un arbre de structures possibles et les évaluer.

I y aussi peut-être d'autres problèmes qui ressemblent a ce qui peut se passer lorsqu'on résout une équation et que l'on a perdu le but du travail: on retombe sur l'hypothèse de départ.


A suivre, peut-être .....si j'obtiens une la retraite anticipé et commence l'étude de la physique quantique. En tout cas peu de chance de trouver un interlocuteur compétent pour m'aider à faire l'évaluation.


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire